The Navi Alleance Index du Forum

The Navi Alleance
Voici le forum de la Navi Alleance, alliance du jeu Airlines Manager

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Actualiter Aeronotique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    The Navi Alleance Index du Forum -> Kelutral -> Cafet'
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
USAP66250
Directeur Financier

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2010
Messages: 387
Localisation: PERPIGNAN

MessagePosté le: Dim 7 Nov - 23:47 (2010)    Sujet du message: Actualiter Aeronotique Répondre en citant

La nouvelle cabine Sky Interior entre en service. Boeing a annoncé le 27 octobre que le premier 737NG équipé de ce nouvel aménagement cabine avait été livré à la compagnie low-cost flydubai. Il s’agit d’un 737-800 qui sera opérationnel dès le mois de novembre.

Avec Sky Interior, l’avionneur américain a voulu améliorer la sensation de confort de ses passagers. Il a imaginé une cabine aux parois plus sculptées, dotée de différents modes d’éclairage (mood lighting) et d’un niveau sonore abaissé. Il a également eu recours à des diodes LED pour la signalisation de bord, les voyants d’appel et les veilleuses, plutôt qu’aux lampes à incandescence.

La nouveauté est aussi détectable au niveau des coffres à bagages. Leur conception a été entièrement repensée pour offrir un volume plus grand tout en prenant moins de place dans la cabine.

Le lancement de Sky Interior s’inscrit dans l’optique de modernisation continue des 737. Boeing s’apprête à débuter les essais de certification de nouvelles améliorations techniques au niveau de la cellule et des moteurs, qui doivent réduire de 2% la consommation des monocouloirs. Elles entreront en service début 2012.



_________________



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 7 Nov - 23:47 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
USAP66250
Directeur Financier

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2010
Messages: 387
Localisation: PERPIGNAN

MessagePosté le: Dim 7 Nov - 23:48 (2010)    Sujet du message: Actualiter Aeronotique Répondre en citant

Les vols réguliers ne commenceront que début 2011 mais Aigle Azur a choisi de marquer le coup dès ce week-end. La compagnie française a effectué le 30 octobre le vol inaugural de sa nouvelle ligne Paris – Bagdad. C’est la première fois en vingt ans que la capitale irakienne est reliée en direct à une ville européenne par une compagnie européenne.

Aigle Azur travaille à cette ouverture depuis un an. Elle estime qu’à présent, la finalisation de la mise en place opérationnelle demandera deux voire trois mois supplémentaires. C’est pourquoi, les vols réguliers n’ont pas encore débuté et devront attendre 2011.

Paris et Bagdad seront alors reliés par deux vols directs par semaine. La ligne sera opérée par un Airbus A319 aménagé en configuration biclasse. L’appareil partira du terminal 2B de Roissy CDG.

Aigle Azur est une compagnie spécialisée sur les liaisons entre la France et le bassin méditerranéen, notamment l’Algérie. Depuis quelques temps, elle diversifie ses dessertes : elle a intégré le Mali à son réseau en lançant une liaison vers Bamako puis en signant un partenariat avec Air Mali pour obtenir un accès à plusieurs autres destinations africaines. Elle possède une flotte de douze Airbus, composée de cinq A319, trois A320 et quatre A321.



_________________



Revenir en haut
USAP66250
Directeur Financier

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2010
Messages: 387
Localisation: PERPIGNAN

MessagePosté le: Dim 7 Nov - 23:52 (2010)    Sujet du message: Actualiter Aeronotique Répondre en citant

La compagnie aérienne publique saoudienne Saudi Airlines a signé un contrat d'achat de douze nouveaux Boeing 777-300ER et huit 787 Dreamliners, ont annoncé Saudi Airlines et le constructeur américain dimanche.
Le contrat concernant les Boeing 777 a été évalué à 3,3 milliards de dollars dans un communiqué commun des deux entreprises, selon qui le contrat inclut aussi une option pour l'achat de dix avions supplémentaires.
La vente des Boeing 787 n'a pas été chiffrée.
"Nous avons pris la décision de commander des 777-300ER dans le cadre d'une stratégie de développement à long terme, pour agrandir et moderniser notre flotte avec des avions plus récents et économes en carburant", a fait savoir le directeur général de Saudi Airlines, Khaled al-Mulhim, dans un communiqué.
L'acquisition a été menée dans le cadre d'un programme de rationalisation des lignes intérieures et d'augmentation de 20% des capacités de transport de passagers de Saudi Airlines, selon l'agence de presse officielle SPA.
_________________



Revenir en haut
USAP66250
Directeur Financier

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2010
Messages: 387
Localisation: PERPIGNAN

MessagePosté le: Dim 7 Nov - 23:57 (2010)    Sujet du message: Actualiter Aeronotique Répondre en citant

La compagnie aérienne publique saoudienne Saudi Airlines a signé un contrat d'achat de douze nouveaux Boeing 777-300ER et huit 787 Dreamliners, ont annoncé Saudi Airlines et le constructeur américain dimanche.
Le contrat concernant les Boeing 777 a été évalué à 3,3 milliards de dollars dans un communiqué commun des deux entreprises, selon qui le contrat inclut aussi une option pour l'achat de dix avions supplémentaires.
La vente des Boeing 787 n'a pas été chiffrée.
"Nous avons pris la décision de commander des 777-300ER dans le cadre d'une stratégie de développement à long terme, pour agrandir et moderniser notre flotte avec des avions plus récents et économes en carburant", a fait savoir le directeur général de Saudi Airlines, Khaled al-Mulhim, dans un communiqué.
L'acquisition a été menée dans le cadre d'un programme de rationalisation des lignes intérieures et d'augmentation de 20% des capacités de transport de passagers de Saudi Airlines, selon l'agence de presse officielle SPA.


L'avion s'est posé sans autre incident et il n'y a pas eu de blessés. Plusieurs passagers ont confirmé cette histoire après avoir été étonné de se voir posé puis de sentir l'avion décoller à nouveau avec un angle très important. Les autorités aéroportuaires ont ouvert une enquête afin de déterminer les circonstances de cet accident qui aurait pu avoir des conséquences tragiques.




_________________



Revenir en haut
USAP66250
Directeur Financier

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2010
Messages: 387
Localisation: PERPIGNAN

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 00:02 (2010)    Sujet du message: Actualiter Aeronotique Répondre en citant

La compagnie irlandaise Ryanair va ouvrir une nouvelle ligne entre l’aéroport de La Rochelle – île de Ré (LRH) et Porto (OPO), au Portugal, à partir de mars 2010.

Les vols vers la ville portugaise débuteront le 28 mars 2011 et seront programmés tous les lundis et les vendredis jusqu’au 28 octobre 2011.

Au départ de La Rochelle, le départ se fera à 20:30 pour une arrivée à 21:50. Au départ de Porto,  le départ est prévu à 16:45 pour une arrivée à 20:05.

Ryanair, qui vole déjà vers Porto depuis Tours (TUF), concurrencera encore un peu plus la ligne Nantes (NTE) – Porto opérée par Transavia, également en service l’été.

Les billets sont d’ores et déjà en vente.










La compagnie aérienne low cost a inauguré hier sa nouvelle liaison entre Charleroi et Larnaca à Chypre, alors même que l’aéroport de la capitale est frappé par une grève.
La low cost irlandaise relie désormais Charleroi à Larnaca deux fois par semaine, le mercredi et le samedi, avec des départs de Belgique à 7h30 pour arriver à Chypre à 12h55, les vols retours décollant à 13h20 pour se poser à Charleroi à 16h45. Ryanair espère apporter au tourisme local quelques 30 000 visiteurs par an, avec un prix d’appel de 35 euros l’aller simple. Ryanair lancera d’ailleurs une deuxième route vers Chypre en décembre prochain, avec deux vols hebdomadaires depuis Barcelone – Gérone.
Ce premier vol de Ryanair vers Chypre s’est posé alors même que l’aéroport est frappé par la grève indéfinie lancée par les employés d’Eurocypria, suite à la décision du gouvernement de fusionner la compagnie aérienne en faillite avec sa rivale nationale, Cyprus Airways, et de fermer la compagnie définitivement le 13 novembre prochain. Deux vols d’Eurocypria vers l’Allemagne et un vers Tel Aviv ont été supprimés hier, leurs passagers étant « récupérés » par Cyprus Airways. Fondée en 1991, Eurocypria opérait une flotte de cinq Boeing 737-800 principalement vers l’Allemagne mais aussi vers Paris, la Grèce et l’Italie.
_________________



Revenir en haut
USAP66250
Directeur Financier

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2010
Messages: 387
Localisation: PERPIGNAN

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 10:56 (2010)    Sujet du message: Actualiter Aeronotique Répondre en citant

Un équipage d'Air France a perdu en septembre 2009 le «contrôle de la trajectoire» de son Airbus A319, avant de parvenir à le redresser à une vingtaine de mètres de la piste. Le Parisien révèle vendredi un rapport du BEA sur l'incident.

Ils ont frôlé la catastrophe. Le 23 septembre 2009, un Airbus d'Air France en provenance de Moscou s'apprête à atterrir à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, en banlieue parisienne, avec à son bord 85 passagers. Mais la dégradation des conditions météorologiques oblige le pilote à stopper sa manœuvre. Alors qu'il cherche à reprendre de l'altitude, l'A319 plonge dangereusement en direction de la piste. Le pilote parvient finalement à redresser l'appareil à 76 pieds de hauteur. Soit à une vingtaine de mètres du sol ! C'est ce que révèle un rapport du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), rendu discrètement en septembre et dont Le Parisien publie vendredi le contenu.
Les enquêteurs du BEA, qui évoquent un incident «grave», expertisent dans leur rapport une «perte de contrôle de la trajectoire» par l'équipage de l'appareil. En cause : une remise de gaz mal maîtrisée par le pilote, qui souhaitait interrompre sa procédure d'atterrissage. Pour ne pas bousculer ses passagers, le pilote n'a en effet pas sollicité la puissance maximale de ses moteurs, tout en s'aidant du pilote automatique. Or, s'il avait remis les gaz à fond, le mode atterrissage dans lequel se trouvait l'avion aurait été désenclenché automatiquement. Et l'équipage aurait pu redresser facilement l'appareil. Face au danger imminent, les pilotes ont finalement désenclenché le pilote automatique pour reprendre manuellement de l'altitude et revenir se poser quelques minutes plus tard.

Trois responsables
Dans son rapport, le BEA désigne trois responsables : l'équipage, Air France et Airbus. Concernant l'équipage, les experts constatent que pendant un court laps de temps «il n'y a plus eu de synergie» à l'intérieur du cockpit, entre le pilote et son copilote. «A aucun moment, la hauteur d'évolution de l'avion n'a été vérifiée», souligne également le BEA. La compagnie et l'avionneur sont de leur côté mis dans le même panier. La «procédure de remise de gaz» (spécifique à chaque aéroport et établie par la compagnie et l'avionneur, ndlr) comportait «des imprécisions dans sa rédaction».
Si Air France a reconnu l'incident de septembre 2009, elle a surtout précisé qu'elle avait «renforcé l'entraînement de ses pilotes» pour ce type de situation, «sans attendre les conclusions du rapport». Car ce n'est pas la première fois qu'un tel incident se produit. Déjà en 2007, en Australie, les mêmes erreurs avaient été constatées lors d'une situation similaire. Certains experts voient également des circonstances relativement proches dans deux crashs d'Airbus, à Bahreïn en 2000 et en Russie en 2007.
_________________



Revenir en haut
USAP66250
Directeur Financier

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2010
Messages: 387
Localisation: PERPIGNAN

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 10:57 (2010)    Sujet du message: Actualiter Aeronotique Répondre en citant

Les compagnies aériennes, qui se remettent à peine de la crise, tentent de minimiser leurs coûts en multipliant les suppléments parfois substantiels pour des services jadis gratuits: une stratégie qui peut fâcher les clients mais qui marche, jugent les analystes.



Après plusieurs années de pertes accumulées en raison de la crise et de l'envolée des prix du kérosène, les transporteurs aériens américains sont repassés dans le vert cette année, mais continuent à rogner sur les coûts par tous les moyens et notamment en faisant payer des services qui faisaient jusque là partie intégrante du prix d'un voyage aérien.
Les bagages enregistrés, voire les bagages cabine, sont de plus en plus souvent facturés en supplément, à des prix compris entre 20 et 90 dollars selon les bagages et le voyage.
A cela s'ajoutent les repas, les boissons alcoolisées, les écouteurs, couvertures, divertissements et sièges au premier rang ou devant des portes de sortie, disposant de plus d'espace pour les jambes, également facturés en plus.
Certaines compagnies imposent déjà dans certains cas aux passagers obèses un supplément, voire l'achat d'un second billet, comme United Airlines ou SouthWest Airlines aux Etats-Unis.
Et le patron de la compagnie irlandaise Ryanair, qui n'est plus à une provocation près, a évoqué la possibilité de faire voyager les passagers quasi debout avec des sièges-tabourets pour gagner de la place et rajouter des passagers sur les vols pour les rendre encore plus rentables.
La société Avion Interiors a même présenté lors d'un salon professionnel cet automne le «Skyrider», un prototype de siège cabine de petite dimension avec une assise à mi-chemin entre le tabouret et la selle de cheval. Conçu pour de courtes distances, il n'est toutefois pas encore homologué par les autorités.
Pour Richard Aboulafia, analyste du secteur au cabinet Teal Group, l'hypothèse de voyageurs à peine assis est «à moitié sérieuse, au mieux», mais «le fait de dégrouper la tarification est une bonne stratégie».
«Ces tarifs supplémentaires sont exactement ce dont les compagnies aériennes ont besoin pour éviter les pertes ruineuses qui ont découlé de la transparence des prix sur internet», explique-t-il, «car les prix aériens n'ont cessé de baisser et les classes économiques demeurent un produit à peu de valeur ajoutée».
Un avis partagé par Jim Corridore, analyste de Standard and Poor's (SP), qui souligne que «cette année, pour la première fois depuis longtemps, les transporteurs gagnent de l'argent». Ils «ont encore besoin de baisser leurs coûts car ils savent qu'un jour ou l'autre, ils seront confronté à un nouveau retournement du marché», a-t-il ajouté.
D'après le cabinet Ideaworks, les transporteurs aériens vont tirer cette année 18,4 milliards d'euros des services additionnels facturés aux passagers.
Certaines compagnies à bas coût comme Ryanair ou la britannique Flybe tirent en moyenne 19,4% de leur chiffre d'affaires de ces frais supplémentaires, selon cette étude.
Les grands transporteurs américains, comme American Airlines, Delta ou United, en retirent 7,2% de leurs recettes.
Jim Corridore reconnaît que «les clients sont très mécontents de ces charges» mais souligne que «les prix des billets sont moins chers qu'il y a dix ans».
Mais pour M. Aboulafia, «le risque d'énerver les clients est minime» car ce ne sont pas les voyageurs de la classe économique qui font gagner de l'argent aux compagnies mais ceux de la classe affaires et de la première classe, qui paient beaucoup plus cher pour un service bien meilleur, et tout compris.
_________________



Revenir en haut
USAP66250
Directeur Financier

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2010
Messages: 387
Localisation: PERPIGNAN

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 10:57 (2010)    Sujet du message: Actualiter Aeronotique Répondre en citant

Vol 883 du 4 novembre 2010

ATR 72-212, immatriculé CU-T1549


 
L’ATR 72, immatriculé CU-T1549, exploité par la compagnie cubaine AeroCaribbean, qui assurait la liaison entre Santiago de Cuba et la Havane, s’est écrasé près du village de Guasimal (province de Sancti-Spiritus) vers 17h45, heure locale, hier soir. L’avion avait à son bord 61 passagers et 7 membres d’équipage. Il n’y a aucun survivant.
Conformément aux dispositions internationales, il revient aux autorités cubaines de diriger l’enquête de sécurité. Toute information sur cette enquête relève donc de leur responsabilité.
Le BEA, représentant de l’Etat constructeur de l’avion, se prépare actuellement à participer à cette enquête, assisté d’experts d’ATR, dès notification officielle par les autorités cubaines.
_________________



Revenir en haut
USAP66250
Directeur Financier

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2010
Messages: 387
Localisation: PERPIGNAN

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 10:58 (2010)    Sujet du message: Actualiter Aeronotique Répondre en citant


Vol QF 32 du 4 novembre 2010

Airbus A380, immatriculé VH-OQA


 
Peu après son décollage de l'aéroport de Singapour dans la matinée du 4 novembre 2010, l'Airbus A380, immatriculé VH-OQA, a subi une avarie sur un de ses moteurs. L'avion a fait demi-tour et s'est reposé à l'aéroport de Singapour.
L'A380, exploité par la compagnie australienne Qantas, assurait la liaison Singapour-Sydney.
L'Australian Transport Safety Bureau, ATSB, homologue australien du BEA, est chargé de diriger l'enquête de sécurité. Toute information sur cette enquête relève de sa responsabilité.
Conformément aux dispositions internationales, l'ATSB a notifié le BEA de cet incident.
Un enquêteur du BEA accompagné d'experts d'Airbus est en route pour Singapour où se trouve l'avion.

_________________



Revenir en haut
USAP66250
Directeur Financier

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2010
Messages: 387
Localisation: PERPIGNAN

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 11:00 (2010)    Sujet du message: Actualiter Aeronotique Répondre en citant

Miami (Floride/USA) - un avion de la compagnie aérienne américaine American Airlines a été contraint de faire une descente d'urgence et de se reposer sur l'aéroport international de Miami après que la cabine se soit dépressurisée en vol suite à un trou dans le fuselage.

L'avion, un Boeing 757-200, avait décollé vers 22h00, heure locale, et se trouvait en vol à 31.000 pieds, depuis une demi-heure environ lorsque la cabine a subi une brutale perte de pression suite à une déchirure qui venait de s'ouvrir dans le fuselage. Les pilotes ont aussitôt fait descendre l'appareil a une altitude de sécurité pendant que les masques à oxygène se déployaient.
Les pilotes ont fait demi-tour et sont revenus se poser en urgence à Miami. Il n'y a pas eu de blessés, seuls quelques traumatismes barométriques ont été soignés par les équipes médicales à l'arrivée de l'appareil au sol. Une ouverture d'environ 50 centimètres de long sur 20 de large a été repérée par les équipes techniques au-dessus de la porte avant gauche.



_________________



Revenir en haut
USAP66250
Directeur Financier

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2010
Messages: 387
Localisation: PERPIGNAN

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 19:47 (2010)    Sujet du message: Actualiter Aeronotique Répondre en citant

A 88 ans, un vétéran canadien de la Seconde Guerre mondiale a réalisé un vieux rêve: voler à bord d'un chasseur à réaction CF-18 dont il a pris les commandes pendant quelques minutes, selon la télévision canadienne publique.

Gilbert Gilles Boulanger a effectué vendredi après-midi un vol d'environ une heure, montant jusqu'à 40.000 pieds (plus de 12.000 mètres) à bord d'un chasseur de la base des Forces canadiennes de Bagotville, près de Saguenay, dans le nord du Québec, a rapporté Radio-Canada. Pendant quelques minutes, il a pris les commandes du chasseur "mais il y avait tellement de choses à voir que j'aimais mieux ne pas piloter et regarder ce qui se passait", a indiqué M. Boulanger sur les ondes de Radio-Canada.
Mitrailleur dans l'aviation canadienne lors de la Seconde Guerre mondiale, M. Boulanger avait effectué 37 missions et son appareil n'avait été touché qu'une fois, mais il s'en était tiré, selon le site de Radio-Canada, une expérience qu'il a racontée dans un livre publié récemment : "L'alouette affolée".
 
Un rêve d'enfant
Après avoir récemment combattu un cancer, M. Boulanger a indiqué qu'il voulait ainsi montrer qu'on peut avoir des rêves, peu importe l'âge. "C'est un rêve d'enfant que j'ai gardé tout le temps (...) mais j'ai d'autres rêves", a-t-il dit à Radio-Canada: "je pourrais aller dans l'espace, pourquoi pas? ".
Le CF-18 Hornet est un appareil à réaction de l'armée de l'air canadienne qui existe en version monoplace et en version biplace.
_________________



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:22 (2018)    Sujet du message: Actualiter Aeronotique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    The Navi Alleance Index du Forum -> Kelutral -> Cafet' Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com